Accessibilité au sport et au loisir… 294 millions de dollars en infrastructures récréatives et sportives

SPORT ET LOISIR AU QUÉBEC

La ministre Charest annonce 294 millions de dollars d’investissement dans les secteurs  récréatifs et sportifs.

Dans le but de répondre à des besoins en infrastructures récréatives et sportives au Québec, la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, a annoncé aujourd’hui le lancement de l’appel de projets dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), qui s’inscrit dans le cadre du Programme d’infrastructure Investir dans le Canada (PIIC) et de l’Entente bilatérale intégrée (EBI). Pour l’occasion, elle était accompagnée de Mme Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

Pour la réalisation de ces projets d’infrastructures récréatives et sportives à travers la province, les gouvernements du Québec et du Canada investiront chacun un montant de 147 millions de dollars, pour une enveloppe totale de 294 millions de dollars.

Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur est responsable de la mise en place du sous-volet Infrastructures récréatives du volet Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives visé par l’EBI. Par le financement de projets de construction, d’aménagement, de rénovation, de mise aux normes, d’agrandissement ou de réaménagement d’infrastructures récréatives et sportives, le Programme vise à :

  • soutenir la présence d’infrastructures récréatives et sportives en bon état dans toutes les régions du Québec;
  • accroître l’accès à ces infrastructures pour la population.

Les organismes municipaux, les organismes à but non lucratif, les coopératives de solidarité et les organismes autochtones sont invités à consulter la page Web du PAFIRS et à y déposer leurs projets avant le 21 février 2020.

Citations :

« Je souhaite que toutes les Québécoises et tous les Québécois bénéficient d’une plus grande accessibilité aux infrastructures de sport et de loisir. Tout le monde devrait avoir la possibilité de bouger dans sa communauté, au plus faible coût possible et en toute sécurité. Je crois sincèrement que cette entente, qui rejoint les objectifs que je me suis fixés en matière de loisir et de sport, contribuera très avantageusement à l’amélioration de la situation. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Je suis plus qu’heureuse de l’annonce qu’a fait ma collègue aujourd’hui. Il est primordial d’offrir aux jeunes et aux familles des installations récréatives à la hauteur de leurs attentes et de leurs ambitions. Ces lieux, qui sont bien souvent au cœur de la vie de quartier, doivent être modernes, accessibles et sécuritaires. Ils contribuent à créer des milieux de vie sains, prospères et durables, et ce, toujours avec intérêt premier le bien-être de la population. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal