Le syndrome de Tarzan ou la dépendance affective

Partagez cet article !

Si votre couple ne vous comble pas et que vous restez là, à pleurer,  peut-être êtes-vous, tout simplement, adepte de Tarzan… Le syndrome de Tarzan, c’est cette nécessité de rester agrippé à la personne qui ne vous convient pas ou de vous balancer compulsivement de l’une à l’autre par peur de tomber… dans le vide affectif. Vous fonctionnez sur le principe qu’aimer, c’est souffrir et qu’il faut faire des concessions, des compromis et des sacrifices.

C’est faux : aimer, c’est être heureux et les compromis vous poussent à la soumission ! 

Pourquoi préférez-vous tout et n’importe qui plutôt que la solitude. Mal accompagné, plutôt que seul. Vous avez, certes, besoin d’affection, comme chaque être humain, quoi que ce soit le besoin de reconnaissance qui vous ronge. Cependant, le problème survient quand vous en dépendez, prêt à tout pour en avoir, tel un drogué en manque agrippé à son fournisseur. Pourquoi cette compulsion, jamais rassasiée, à l’affection et la reconnaissance ? Parce que vos parents n’ont pu vous en donner, pris eux-mêmes dans cette quête insatisfaite.

Cette image erronée des relations affectives, qu’ils vous ont donnée, imprègne vos comportements, la reproduisant dans votre vie de couple. Plus vous êtes en demande, moins vous recevez. Cette carence affective peut tuer : certains se suicident parce que l’autre est parti ou éliminent le rival dans un moment de folie. D’autres souffriront toute leur vie, névrotiquement attachés à celui ou celle qui les humilient, incapables de partir.

Puis, pour finir, ceux qui ferment la porte à la vie de couple, le cœur sanglant qui ne cicatrisera jamais. Est-ce vraiment ce que vous voulez vivre ? Parce que j’ai mieux à vous proposer : développez votre estime et votre confiance avec un bon coach et vous retrouverez le goût d’être heureux, seul(e) et à Deux !

Partagez cet article !